LES TOILETTES AU PB: 20 ANS D’ÉVOLUTION ET DE PRISE DE CONSCIENCE

 L’organisation des toilettes au Paradis Bleu  pose  un véritable questionnement. Elles sont devenues un  problème sanitaire à résoudre urgemment avec les plus de 400 personnes (élèves/enseignants/famille du PB) qui s’y côtoient journellement. Il aura fallu du temps pour prendre conscience  de l’impact sanitaire de ces « toilettes sauvages » et donc de la nécessité absolue de les organiser, au mieux d’en faire une ressource.

Grâce à l’évolution des consciences , ce qui jusqu’à présent  était considéré non seulement comme des « déchets humains» mais surtout comme une « matière interdite ou Fadi » (explication plus loin dans le texte), peut dorénavant être envisagé autrement.   

En respectant les traditions locales, la «  production » très importante de matières organiques peut devenir une richesse exploitable en terme d’énergie pour le Paradis Bleu. La suite en cliquant sur le lien suivant: