Projets en cours

             PARADIS BLEU: PROJETS 2021-2022

    LES COÛTS ESTIMÉS POUR L’ENSEMBLE DE CES PROJETS SONT DE 3000€

Le coût de la main-d’œuvre pour réaliser les travaux ne représente que 1/5° du prix tandis que l‘achat des matériaux avec leur transport représente les 4/5° du coût global. (C’est l’inverse dans les pays développés)

1°: MURET DE SOUTÈNEMENT ET DRAINAGE DES EAUX DE PLUIE

     Construction d’un muret en moellons sur fondations fers-béton pour bloquer le sable qui descend vers le terrain de sports et les habitations. Drainage de l’eau avec une canalisation au pied du muret pour l’emmener vers la nappe phréatique près des puits;

                       Moellons -16 m2- :                  560 000 Ar

                       Ciment -22 sacs- :                1 100 000 Ar

                       Fers, cornières :                       844 000 Ar                   RÉALISÉ

                       Gravier :                                  1880 000 Ar

                       Main-d’œuvre :                        600 000 Ar

                                                           Total = 3 284 000 Ar   = 714€

2°: CUISINE DES COLLÉGIENS

Elle est très délabrée et nécessite une remise à neuf complète(cette vieille case sera finalement détruite.. ) Elle est utilisée par la quinzaine de  collégiens du foyer qui préparent les repas et mangent sur place.

                       Fournitures et main-d’œuvre : 4 460 000 Ar               RÉALISÉE

                                                             Total = 4 460 000 Ar = 970€

3° ÉQUIPEMENT DE « JAMZAM » LE CHÂTEAU D’EAU

Les équipements achevés sont:     le château d’eau avec son réservoir de 4m3 situé à 4 m de hauteur sur le point le plus élevé du Paradis bleu ; le réservoir de 7 m3 à son pied pour le stockage de l’eau et l’élevage de poissons.

                                                          :     Les 2 puits au pied de « Jamzam » (il faudra les creuser de 2 mètres en plus, voir le projet n°4)

                                                          :      La pompe solaire

Il reste à acheter et installer les tuyauteries qui doivent aller au plus proche des cultures disséminées sur les 3,5 ha du PB, + le panneau solaire, + les 2 batteries pour le puisage de l’eau dans les puits.

                            Électricité                      – 1 panneau solaire de 150w :    450 000 Ar

                                                                      – 2 batteries de 150 A/h :         1 400 000 Ar

                           Tuyauteries, vannes    – coudes + réductions :                    84 000 Ar

                                                                       – vannes:                                            118 000 Ar

                                                                      – colle, fils                                         130 000 Ar

                                                                 – tuyaux diam 25, 30,50         679 000 Ar

                                                        Total = 1 011 000 Ar = 622 €

4° CREUSEMENT DES 2 MÈTRES SUPPLÉMENTAIRES DANS LES  2 PUITS DE « JAMZAM »

                         4 buses en ciment      600 000 Ar

                             Main-d’œuvre de 30 000 à 50 000 Ar le mètre creusé suivant les difficultés rencontrées                                              200 000 AR

                                                                     Total = 800 000 Ar = 174€

5° FERMETURE DES 2 PUITS DE « JAMZAM »

Pendant la période sèche, les habitants, de plus en plus nombreux, autour du PB viennent prendre de l’eau au plus près de leurs habitations c’est à dire dans les 2 puits de « Jamzam » Méline va organiser une réunion avec les habitants aux alentours pour expliquer la nécessité de garder pour le PB cette eau qui sert à l’agro-foresterie d’où la fermeture avec un cadenas des 2 puits. En contre partie il sera nécessaire de leur construire un puits busé, sanitairement correct, avec leur participation et un soutien du PB. Méline nomme ce projet : « L’eau pour tous »

                                Tôles + fers à béton 260 000 Ar

                                                                       Total = 260 000 Ar = 57€

6° ÉLECTRICITÉ DANS LES CASES

L’objet est d’avoir 1 ampoule dans chaque pièce des habitations du PB et une prise électrique dans certains endroits. Il y a déjà 2 panneaux solaires de 150w qui ont une dizaine d’années ; ce qui lâche ce sont les batteries.

                                              2 batteries de 700 000 Ar chacune RÉALISÉ

                                    Total = 1 400 000 Ar = 304€

7° ÉCLAIRAGE EXTÉRIEUR AVEC 3 LAMPADAIRES

Vu l’instabilité du pays : graves famines ; absence d’état et corruption à tous les niveaux, Méline a embauché un gardien pour augmenter la sécurité du PB dans la nuit. Pour compléter le dispositif, il  serait nécessaire d’avoir un peu d’éclairage dans les endroits stratégiques. Ce sont des lampes extérieures avec une petite cellule photovoltaïque et sa batterie incorporée.

                                  3 lampes extérieures de 160 000 Ar chacune RÉALISÉ

                                                                        Total = 480 000 Ar = 104€

PROJETS À MOYEN TERME

ACHAT DE TERRAINS SUPPLÉMENTAIRES JOUXTANT LE PB

Il manque de place : sur les 3,5 ha du terrain il y a plus de 1000 m2 bâti, la surface occupée pour les circulations, tout le reste est complètement rempli par l’agroforesterie, l’élevage etc.. 700 m2 de terrain jouxtant le Paradis Bleu ont été achetés début 2022 pour 440€.

« L’EAU POUR TOUS »

Méline veut organiser une réunion avec les habitants qui entourent le PB et parler du problème de l’eau. Pendant la période sèche, l’eau se raréfie entrainant de longues attentes devant les puits de la commune.  Ils préfèrent venir puiser les seaux dans les puits de « Jamzam ». Or l’eau de ces puits alimentent toute l’agroforesterie du PB; Merry a décidé de fermer ces puits et que leur accès ne soit réservé qu’aux jardiniers du PB.

Donc il faut mettre sur pied un projet de construction d’un puits busé accessible à tous les usagers qui entourent le PB. Participation collective pour la construction et l’apport financier.

« BIO-MÉTHANISEUR »

« LA SANTÉ POUR TOUS »

Honoré le 1° médecin en poste à Befotaka il y a 20 ans, veut revenir à Befotaka pour sa retraite et soigner bénévolement les habitants pour seconder Patrice qui est le seul médecin pour les 17 communes cad 35000 habitants.

Il faudra construire un petit dispensaire, très simple mais fonctionnel au sein du PB

« SONGHAÏ BLEU »

Merry voudrait que le PB devienne un centre de formation pour la permaculture et l’agroforesterie, sur le même modèle que Songhaï où il a passé plusieurs mois pour apprendre tout un éventail de pratiques. (Voir détail sur notre site fampintantana.fr)